Comment reconnaître une bonne doudoune ?

Le marché de la doudoune est très étendu et plusieurs marques s’affrontent constamment. Les consommateurs ont le choix entre multitudes types de doudounes, d’autres proviennent même d’un unique fabricant. Alors, comment se retrouver ? Il faudra tenir compte de plusieurs paramètres très importants.

Le pouvoir gonflant : un indicateur de la performance thermique

Pour fournir de la chaleur, une doudoune doit contenir assez d’air. L’air qui entre est stocké par le vêtement puis utilisez pour garder celui qui le corps au chaud. Cette capacité de la doudoune qui permet de définir le niveau d’absorption de l’air est appelée pouvoir gonflant. La valeur est généralement estimée en cuin. On peut utiliser ce paramètre pour savoir si une doudoune est assez bonne pour fournir de la chaleur. En effet, la chaleur produite par une doudoune dépend proportionnellement du pouvoir absorbant. Plus la valeur est élevé, et plus vous serez bien couvert.

A voir aussi : Les incroyables styles des célébrités sur le tapis rouge

La doudoune naturel et la doudoune synthétique

Les doudounes naturelles sont souvent à base de duvet. Ce sont des matières premières d’origine animale, provenant des canards ou des oies. Le rapport chaleur/poids d’un duvet est plus intéressant que celui d’une doudoune synthétique. Il faut moins de duvet pour fournir la même chaleur produite par une certaines quantités de matériaux synthétique. Ici, le pouvoir gonflant déterminera la capacité de la doudoune à maintenir au chaud.

En ce qui concerne les doudounes synthétiques, ils sont remplis de microfibres isolantes artificielles. Ce matériau est généralement obtenu à partir du polyester et il a des performances presque similaires aux doudounes en duvet. Pour dénicher la bonne doudoune synthétique, on fera plus attention à la quantité de matériaux synthétiques qu’elle contienne.

A lire en complément : Pourquoi la Jordan 5 est la meilleure sneaker pour courir

La doudoune naturel et la doudoune synthétique ont chacune leurs points forts et leurs points faibles. Les doudounes naturelles sont les plus chers, mais toutefois les plus confortables. Les deux sont assez résistants, bien que la doudoune synthétique s’altère un peu plus vite. Toutefois, en cas d’accroche, le duvet s’envolera plus vite que les microfibres synthétiques. De plus l’entretien du duvet est plus complexe que celui des microfibres.

Le cloisonnement de la doudoune

Parlant de cloisonnement, on désigne la façon dont est faite les coutures afin d’assurer une bonne répartition de l’isolant (duvet ou microfibres synthétique). On retrouve principalement deux types de cloisonnement que sont : les coutures transversales et les coutures en H. La couture en H optimise la répartition de l’isolant, mais le vêtement paraîtra très volumineux. Elle offre toutefois une très bonne isolation. La particularité de la couture transversale est qu’elle permet d’avoir des coupes plus fines. Si vous recherchez donc l’esthétisme, tournez-vous vers les doudounes avec couture transversale. Mais, si la performance thermique reste votre principale préoccupation, opter pour les doudounes avec couture en H.

Le type de tissus utilisé

C’est aussi un paramètre qui influence beaucoup la performance et l’apparence de la doudoune. Un tissu fin est la garantie du faible poids de la doudoune et d’une bonne compressibilité. Toutefois, lorsque le tissu est trop fin, il suffit d’une petite accroche pour qu’il se déchire. Si vous avez une doudoune synthétique vous n’aurez pas vraiment de problèmes. Mais, lorsque ce sont des duvets, ils s’échapperont. Vous devriez donc opter pour un tissu pas trop épais, encore moins exagérément fin. Notez que les tissus ne sont généralement pas imperméable à l’eau, ceci pour optimiser leurs compressions et leurs respirabilités. A la limite, ils peuvent être déperlantes.

Les poches et la capuche de la doudoune

Tout d’abord, les capuches optimiseront votre protection pendant les intempéries.  Vous pourrez vous protéger un tant soit peu, tout en couvrant votre tête. Mais, certains trouvent sa présence plus gênante surtout du fait qu’elle augmente le poids du vêtement. Des modèles de doudounes permettent aujourd’hui de ranger ou de retirer la capuche quand on le veut. Vous pourriez également le remettre ultérieurement.

En ce qui concerne les poches, elles doivent contenir plus d’isolants. En effet, ce sont des zones de déperditions de chaleur. Il convient donc de mieux rembourrer pour optimiser l’isolation thermique. Dans le cas contraire, assurez-vous que les poches disposent de fermetures éclaires.

Les critères de choix en fonction de l’activité pratiquée

En fonction de l’activité pratiquée, il faut choisir la bonne doudoune pour être à l’aise et éviter tout désagrément. Pour les randonnées en montagne ou pour des sports qui sollicitent beaucoup le corps, optez pour une doudoune légère. Celles-ci sont compressibles et faciles à ranger dans votre sac à dos.

Pour les sports extrêmes comme le ski ou la planche à neige, il est recommandé d’avoir une veste plus épaisse et résistante aux intempéries. Les vestes multicouches offrent aussi une meilleure protection contre le vent glacial de ces activités hivernales.

Si vous cherchez simplement un manteau chaud pour sortir du bureau ou faire des courses en ville alors que les températures chutent, vous pouvez opter pour une version plus élégante avec un aspect plus flatteur mais toujours aussi chaude et confortable.

Choisissez toujours une matière respirante qui permettra au corps d’évacuer la transpiration.

L’entretien et le rangement de la doudoune pour préserver ses performances

Maintenant que vous avez choisi votre doudoune idéale, il faut savoir comment l’entretenir pour qu’elle garde ses performances et sa chaleur sur le long terme. Voici quelques conseils pratiques.

Avant de ranger votre doudoune, assurez-vous qu’elle soit totalement sèche, sans quoi elle pourrait développer des odeurs désagréables et même moisir. Pour cela, étalez-la à plat dans un endroit bien aéré ou passez-la dans un sèche-linge à température basse avec quelques balles de tennis.

Pour nettoyer votre doudoune en profondeur, privilégiez les lavages à la main plutôt que ceux en machine qui risquent de détériorer la matière et les fibres isolantes. Utilisez une lessive douce spéciale pour les vêtements techniques et évitez tout produit contenant des adoucissants qui peuvent boucher les pores du tissu.

Une fois que vous avez terminé le lavage à la main, pressez délicatement mais fermement pour éliminer toute l’eau excédentaire. Ne tordez pas ni ne frottez trop fort car cela peut endommager la structure interne de la doudoune.

Pour le rangement, pliez toujours soigneusement votre doudoune en veillant à ce qu’elle ne soit pas compressée afin de préserver son pouvoir gonflant. Il est aussi recommandé d’utiliser un sac respirant plutôt qu’un sac plastique hermétique qui favoriserait une humidité excessive pouvant entraîner moisissures et mauvaises odeurs.

En suivant ces quelques conseils, votre doudoune devrait vous accompagner durant de nombreuses saisons tout en conservant ses propriétés isolantes et thermiques.

Comment cacher les kilos en trop ?

Les kilos en trop sont très dangereux pour votre santé. Ils provoquent assez de dégâts insoupçonnables qui vous détruisent. Néanmoins, ce problème ne reste pas ...